Tag Archives: cahors

En descendant le Lot …

30 Avr

Les conditions météo sont idéales pour se laisser aller à flâner sur les bordures du Lot, et approcher le célèbre pont Valentré de la ville de Cahors.

DSC_0072

On sent une douceur de vie dans ces paysages verdoyants aux accents médiévaux. Chaque village abrite une forteresse ou bien une bâtisse s’imposant en son point culminant.

En descendant la vallée du Lot, encaissée et tourmentée, vous enchaînez une série de virages pour atteindre votre destination : Duravel.

C’est non loin de ce village que se trouve le domaine de Stéphane et Véronique AZEMAR: LE CLOS D’UN JOUR.

Le Clos d’un Jour dispose d’un vignoble entrant dans l’appellation Cahors …

Cahors et Malbec vont de pair, une association cépage – terroir donnant une identité entière à l’appellation.

Petit et rapide rappel ampélographique … Le malbec serait originaire du Quercy, et plus particulièrement du vignoble de Cahors. Il fait partie de la famille des cotoîdes, au sein de laquelle nous retrouverons le Côt et l’Auxerrois (synonymes du malbec), la negrette (vignobles de Fronton) et le Tannat (vignobles de Madiran) qui sont cousins du malbec, et le Prunelard N (vignobles de Gaillac) dont il est le fils.

Sur les 7 ha que compte la propriété, le travail du sol a été progressivement abandonné au profit d’un enherbement total (y compris sous le rang), de même que l’apport en matières organiques. Les vignes deviennent désormais le terrain de jeu de petites bêtes noires : des moutons d’Ouessant.

DSC_0066

Les seuls traitements opérés concernent la lutte contre le mildiou, avec des doses annuelles ne dépassant pas les 3 kg/ha de cuivre.

Les vendanges sont manuelles, en caissettes de 14 kg, avec des rendements de 20 hl /ha (relativement faible par rapport aux 50 hl/ha autorisés par l’AOC). Chaque parcelle est vendangée et vinifiée séparément, permettant ensuite des élevages adaptés en fonction des 3 cuvées du domaine.

Les raisins sont éraflés, et s’ensuit une macération d’un mois à une température de 28°C. Le malbec dispose d’une peau épaisse, et nécessite 2 pigeages / jour au début. L’objectif n’est pas de partir sur des extractions trop importantes, ce cépage pouvant donner des vins austères, aux tanins acerbes, aux finales amères et d’une coloration d’un noir intense.

Une fois les fermentations terminées, les élevages sont réalisés en fonction des cuvées proposées :

  • Clos d’un jour : cette cuvée suit un élevage relativement court de 6 à 8 mois en cuve béton. L’objectif est d’obtenir un vin sur le fruit, accessible et souple.
  • Un jour : le choix se porte sur un élevage en fûts neufs pendant 24 mois, avec une recherche d’extraction des polysaccharides du bois.     DSC_0062
  • Un jour sur terre : depuis 2003, l’élevage se fait en amphore. A ce jour, le domaine dispose d’un parc de 45 amphores, avec un renouvellement annuel d’environ 25%.

DSC_0065   DSC_0064   

La fabrication est réalisée à la main par un artisan du Lot. D’une capacité de 140-150 l, elles ont une forme elliptique et une épaisseur de 1 à 1,5 cm. Le choix de la température de cuisson (supérieure à 1000°C) est fondamental car il permet de disposer d’une porosité adaptée (étanche au liquide et perméable à l’air), et donc d’un gain technique.

Après quelques recherches sur les cépages anciens du Quercy, et après l’avoir retrouvé au Conservatoire Vassal à Marseillan (34), Stéphane décide de procéder en 2010 à la plantation du noual, en complantation avec du chenin, sur une superficie de 0,5 ha. Un protocole expérimental est mis en place, les premières micro-vinifications étant prévues pour 2013.

La complantation propose l’avantage de combiner le noual, plutôt pauvre en alcool et manquant le plus souvent d’acidité, avec le chenin qui proposera une palette aromatique riche et de bons niveaux d’acidité.

Notons que certaines études bibliographiques démontrent la présence de ces deux cépages. Victor RENDU évoque la présence de rouxalin ou roxalin (synonyme du chenin) en 1857. En 1868, Jules GUYOT confirme la présence du Rouxalin (Chenin) et de l’Oubal (Noual).
Par la suite, en 1962, Pierre GALET recense aux travers des différents éléments bibliographiques et de ses propres observations le Rouxalin ou Roxalin (Chenin B) ainsi que le Loubal (Noual).

Le rendez-vous est donc donné pour une dégustation début 2014 au caveau du Clos d’un Jour …

DSC_0068

A suivre

Publicités