Archive | novembre, 2013

Du côté de la Savoie

11 Nov

Les premières neiges avaient recouverts les massifs montagneux … arrivant par Grenoble, la Chartreuse dévoilait ses sommets enneigés … La route devait se poursuivre en direction de Chambéry, tout en gardant en ligne de mire le Mont Granier, et garder le cap sur Chapareillan …

Avant d’arriver au domaine Giachino, une pause pour admirer le paysage s’impose …

DSC_0125

Les vendanges viennent de s’achever, non sans mal pour ce millésime 2013,  avec une belle qualité au rendez-vous …

Les frères Giachino sont à la tête de ce domaine … et forcément présents ce jour-là en cave, les derniers pressurages venant d’être réalisés.

DSC_0119

Le tour du propriétaire peut être effectué, uniquement dans la cave, la pluie ayant fortement détrempé les sols … Nous sommes sur les éboulis du Granier, dont l’histoire veut que, dans la nuit du 24 au 25 novembre 1248, plus de 500 millions de m3 de roches s’effondrèrent, emportant tout sur leur passage.

Les matériaux sont principalement des calcaires et marnes  originaires de l’ère du crétacé (env. 100 millions d’année). Par phénomène de décomposition, les sols sont considérés comme étant majoritairement argileux et calcaires, avec une présence de blocs calcaires durs peu altérés.

Le cépage roi est la jacquère, permettant notamment de réaliser l’Apremont … Proches de Michel GRISARD, tant dans la démarche culturale que dans sa connaissance plus qu’approfondie des cépages locaux, ils travaillent sur une base de sélection massale. L’objectif clair étant de converser une biodiversité au sein de leur vignoble, mais aussi de disposer d’un encépagement diversifié et cohérent avec leurs sols. Nous retrouvons aux côté de la jacquère, de l’altesse, du gamay, de la mondeuse et du persan…

L’approche culturale suit le raisonnement dans lequel ils veulent faire du vin: respecter l’homme et la nature. Aussi, la démarche passe dans un premier temps par une labellisation Nature et Progrès, et s’ensuit celui d’AB. Ne voulant pas en rester là, ils abordent les principes de biodynamie.

Et voici que nous retrouvons en cave le dynamiseur, dont Frédéric est plutôt fier. Mobilité et autonomie sont les mots clefs de cet outil. DSC_0120

La dynamisation peut ainsi se faire au plus près des vignes. En plus, tout en bois, il faut dire que ça en jette !!

Maintenant, il est grand temps de passer à la dégustation, autour de ces étiquettes toutes aussi fraîches que leur jus … mise à part la cuvée Monfarina (1200 cols), les autres cuvées ne dépassent pas les 600 exemplaires …

DSC_0123

GIAC’BULLES: de la jacquère frétillante, pimpante … ne titrant que 7.5 % Alc … la pureté d’une méthode ancestrale qui vous donne envie de ne pas … recracher … une finale crayeuse et acidulée, portée par ses éclats de bulles.

MONFARINA: rentrons dans les racines de la famille Giachino, avec des origines tant savoyardes que piémontaises … DSC_0122

Nous voici donc dans l’univers d’une danse folklorique … De la gaité, de la joie, de la fraîcheur, et un bel équilibre en bouche … l’envie devient alors irrésistible que de s’imaginer en train de danser la Monfarina, tout en se rafraîchissant avec ce joli jus.

ALTESSE: changeons d’univers pour rentrer dans celui de la roussette … L’univers reste dans la trame et dans l’esprit des vins du domaine … une belle matière, fine et ciselée, avec cependant un peu plus de relief que dans Monfarina.

PRIMITIF: nous rentrons dans un vin plus complexe, à base de jacquère … Les macérations sont plus longues, ce qui amène une matière plus profonde … j’adooooore …

MARIUS et SIMONE: un hommage à leurs grands-parents. Ici, pas de chichi, c’est un blanc avec une structure tannique, toute en souplesse bien sûr, mais avec un mordant issu d’une vinification en grappes entières. On tâtonne de la micro-cuvée (quelques centaines de bouteilles seulement … ).

PERSAN: mon préféré en rouge. Le persan nous propose une matière onctueuse, source de plaisir, sur le fruit … on en redemande !!

MONDEUSE: ce cépage a un lien de parenté avec la syrah, et ce n’est pas surprenant de retrouver cette trame épicée, poivrée … Ici, le travail se fait sur lies totales en fûts de chêne … Les notes de petits fruits rouges et de baies sauvages enveloppent le palais dans une trame aux tannins souples …

Bonne « gustation » (comme dirait Bruno Quenioux) …

Publicités